•  

     

    Autrefois il y avait moi
    Maintenant il y a encore moi
    Ce n’est pas un autre moi
    C’est un moi un peu différent
    Qui voit la vie autrement
    Plus sensible aux choses simples de la vie

    Un moi qui suit le couloir du temps
    Ni trop vite ni trop lent

    Un moi avec une vision différente
    Moins critique, plus ouverte
    Autrefois il y avait moi
    Maintenant il y a encore moi

    Un moi qui chéri chaque saison
    Chaque jour, chaque minute avec raison
    Un moi qui comprends : aimer
    Complice de mes sentiments troublés

    Un moi qui parfois gère des émotions en mutinerie
    Qui ai appris à lâcher prise avec accalmie
    Un moi qui se redresse avec courage
    Qui brave les tempêtes et les orages

    Autrefois il y avait moi
    Maintenant il y a encore moi

     

    Auteur inconnu

     

    Autrefois il y avait moi


    5 commentaires
  •  

    L'eau citronnée le matin à jeun

     

     

    Un jour, lors d’un rendez-vous chez un énième médecin (en l’occurrence un naturopathe) pour des problèmes d’estomac, on m’a suggéré d’essayer le citron dans l’eau tiède chaque matin. Au vu de ma mine peu convaincue, il a ajouté que le faire un jour sur deux serait déjà bien et m’a assuré que je m’y habituerais vite.

    Mode d’emploi: c’est très simple, on prend un demi citron pressé (de préférence bio) dans un verre d’eau tiède (non brûlante) qu’on boit une trentaine de minutes avant le petit déj’. Je ne vous le cache pas, les premiers jours, cette boisson fait grimacer. Mais moi qui appréhendait le fait de boire de l’eau tiède et me disait qu’une limonade serait moins difficile à avaler, je me trompais! La tiédeur de l’eau atténue le goût acide du citron et rend le mélange plus agréable.

    Le citron, un fruit trop acide? Premièrement, il faut savoir que l'estomac a besoin d'acidité pour pouvoir digérer les aliments que l'on absorbe. Ensuite, le jus de citron aussi acide soit-il au goût, est en réalité un aliment alcalinisant pour le sang. C’est-à-dire qu’une fois ingéré, il est assimilé et métabolisé par le corps et devient alcalin (= non acide).

    Eau chaude et citron, les bienfaits dont tout le monde parle

    La liste est longue! Tout d’abord, cette pratique permet de bien hydrater le corps après la nuit mais également de booster le système immunitaire grâce à l’apport en vitamine C du citron (un article pour tout savoir sur le citron). Cette boisson est également reconnue pour: faciliter la digestion, équilibrer le taux du pH sanguin en éliminant l’excès d’acidité dans le corps, nettoyer la peau (grâce à la vitamine C), purifier le foie ou encore aider à garder la ligne! Le citron est notamment connu pour ses vertus de détoxifiant hors pair.

    Ce qu'en disent les experts

    L’avis de Laurence Margot, diététicienne:

    Les bienfaits de cette pratique: «Le principal intérêt est l’apport en vitamine C dès le matin. Boire un jus de fruit (100% fruit) ou manger un fruit dans la matinée est une pratique à adopter». Cependant, le citron n’est pas plus indiqué qu’un autre fruit et certaines personnes pourraient ne pas supporter son acidité me dit-elle. «Car oui, le citron est un aliment alcalin pour le sang mais il reste acide pour le tube digestif».  

    La cure de détox, une bonne idée? «Les avantages d’une cure de détox ne sont pas prouvés scientifiquement, il est plus intéressant de s’en tenir à une alimentation équilibrée tout au long de l’année plutôt que de se restreindre le temps d’une cure».

    L’avis de Gérard Luder, praticien de santé:

    Les bienfaits de cette pratique: «Le premier bienfait de cette pratique se trouve dans la composition du citron, riche notamment en vitamine C et en acide citrique, il est favorable à l’organisme». Il ajoute également que le fait de boire de l’eau chaude le matin stimule l’intestin et peut donc aider les personnes souffrant de constipation. «Le citron aide également à la préparation de la digestion en apportant de l’acidité dans l’estomac».

    La cure de détox, une bonne idée? «Faire une cure de détox peut être une bonne idée, par exemple une mono diète durant quelques jours peut-être bénéfique mais elle sera inutile si, le reste du temps, on ne porte aucune attention à son alimentation». «Adopter un rituel tel que l’eau citronnée le matin permet aussi de prendre conscience que l’on va faire du bien à soncorps, cette prise de conscience peut mener à de meilleurs choix en matière de nourriture».

    Les bienfaits dans mon cas

    Premièrement, je n’ai eu aucun mal à m’habituer à cette boisson que j'ai adopté depuis plusieurs mois, j’y suis carrément devenue accro! Après avoir avalé ce breuvage mon corps et mon cerveau passent en mode «ON» et la journée peut commencer. Lorsque, par malheur j’oublie d’acheter des citrons, je débute ma journée en mode déprime.
    Voici ce que j’ai constaté après quelques semaines:

    Fini les maux d’estomac! J’ai même pu recommencer à boire du café.

    Plus de peps le matin! Je me sens globalement mieux.

    Moins de sensation de faim à bye bye aux grignotages incessants.

    Pas de «crève» à l’horizon. La grosse grippe qui me guettait chaque année, ne m’a pas trouvée cette fois.

    Finalement, ma réticence s’est bien vite envolée et le citron fait désormais partie intégrante de mon régime alimentaire. De toute évidence, certains bienfaits qui lui sont associés semblent être inexistants (voir article «Boire du jus de citron avec de l’eau chaude à jeun : 15 bienfaits» à titre d’exemple), mais ceux que j’ai constatés sur moi m’ont entièrement convaincue!

     

     

    Le citron est peu coûteux, facile à trouver dans le rayon des agrumes, populaire pour ses usages culinaires et médicinaux. Il est utilisé pour préparer une variété de recettes de cuisine comme le gâteau au citron, des boissons comme la limonade et d'autres qui ont des arômes citronnés, ainsi que pour décorer les plats.

    Il y a certainement plus d'avantages dans cet agrume sans prétention que le simple fait d'être agréable à regarder. Bien qu'il soit le plus souvent utilisé comme base aux vinaigrettes ou pour ajouter de la saveur à vos plats cuisinés, le fruit du citronnier a beaucoup plus à offrir que leur simple rôle culinaire.


    > Une richesse nutritionnelle remarquable


    Riche en potassium, vitamine B1 (thiamine), B2 (riboflavine qui aide la croissance, la réparation et le développement de tissus), B6 (pyridoxine) et B9 (acide folique), les citrons contiennent également des quantités appréciables de magnésium, calcium, phosphore, vitamines A et E.

    Mais sa principale force est sa teneur étonnamment élevée en vitamine C. Un simple citron satisfait déjà 187% de votre apport nutritionnel recommandé (ANR) en ce micronutriment.

    La vitamine C est la façon la plus rapide et sûre pour stimuler votre système immunitaire. C'est un antioxydant et aide à neutraliser les radicaux libres liés au vieillissement et à diverses maladies, en plus d'être excellente pour la peau.

    Si l'intérêt nutritif est indéniable, le défi est simplement de trouver comment en ingérer davantage de citrons. Cet agrume n'est pas exactement ce qu'on appelle un fruit attirant. Certes, les pommes ou les bananes non plus, mais elles au moins ont un goût sucré qui rend leur consommation facile, en plus d'être pratique à manger.

    La réponse est à la fois simple et rafraîchissante : boire du jus de citron frais (si possible bio) avec de l'eau chaude (dans le sens de "tiède", pas dans le sens de "brûlante") le matin (à jeun si possible).


    > Pourquoi en boire surtout le matin ?


    La manière de commencer chaque jour est extrêmement importante. Que vous soyez une maman, un coach sportif, un écrivain, un entrepreneur ou un professeur de yoga, ce que vous faites en premier au réveil est essentiel.

    Selon la philosophie ayurvédique, les choix que vous faites pendant votre routine quotidienne construisent une résistance à la maladie ou démolissent cette même résistance.

    L'ayurveda nous invite à avoir une longueur d'avance sur la journée en mettant l'accent sur les rituels matinaux qui fonctionnent pour aligner le corps avec les rythmes de la nature, équilibrer les Doshas (énergies vitales combinant un ou plusieurs éléments parmi l'eau, l'air, le feu, la terrre, l'akasha et responsables des processus physiologiques et psychologiques), et favoriser l'estime de soi en plus de l'auto-discipline.

    Votre esprit pourrait vous dire que vous devez vérifier vos e-mails, sortir le chien, emmener les enfants à l'école, vous dépêcher pour ne pas être en retard au travail, ou que vous n'avez pas tout simplement pas le temps de cultiver vos propres rituels du matin. Mais si vous pouvez seulement avoir du temps pour un seul rituel qui puisse améliorer votre santé, adoptez ceci : démarrez la journée avec un verre d'eau chaude (mais pas chaud brûlant) dans lequel vous citronnez.

    C'est simple et les bienfaits sont pourtant trop nombreux pour être ignorés.

     


    3 commentaires
  •  
    • 5 gestes pour rendre son chat heureuxPhoto : Fotolia
    Conseils

    1- Garder sa litière impeccable

    Un geste basique, pas forcément ragoutant mais le plus beau cadeau que vous puissiez faire à votre chat. Si l’hygiène du bac est approximative, la séance d’élimination peut être une vraie torture pour lui (sa muqueuse olfactive est six fois plus développée que la notre). Pour éviter les déjections extérieures et pour lui faire plaisir, tout simplement, pensez à nettoyer sa litière plusieurs fois par jour.

    2- Laisser le pétrir et faire ses griffes

    Quand ils se réveillent ou se préparent au sommeil, ils ont besoin de pétrir ou de faire leur griffes, c’est inscrit dans leur éthogramme (ensemble des formes stables de comportement recensées chez une espèce). Ces séquences sont parfois incompatibles avec notre souhait de préserver notre mobilier et nos vêtements intacts. Des aménagements sont possibles en redirigeant leur intérêt vers d’autres tissus (maille tricotée ou polaire) et griffoirs. A savoir, certains chats préfèrent faire leurs griffes à la verticale tandis que d’autres le font au niveau du sol. Prenez en compte ces paramètres avant d’installer un grattoir si vous voulez qu’il soit utilisé.

    3- Laisser les portes ouvertes

    La bête noire des chats ? Les portes fermées. Ces obstacles infranchissables qui les bloquent dans leurs pérégrinations quotidiennes. Autant que possible, laissez-lui accès aux pièces de la maison et, si les conditions d’y prêtent, installez une chatière pour qu’il puisse aller et venir comme bon lui semble.

    4- Fabriquer lui des jouets sur mesure

    Tony Buffington, professeur de sciences cliniques vétérinaire à l’Université de l’Ohio aux Etats-Unis, a mis au point un questionnaire* pour identifier si votre chat est plutôt un chasseur d’oiseaux, de souris ou d’insectes. Il a constaté que chaque félin avait, dans ce domaine, ses préférences et qu’elles étaient très utiles pour confectionner des jouets dont la texture et le mouvement imitent au plus près ses proies de prédilection. Ainsi, votre chat affectionne t-il les jouets à plumes et ceux que l’on bouge dans les airs ? Ou plutôt ceux avec de la fourrure qui roulent au sol ? Ou alors s’exalte-il à la vision de lasers lumineux frénétiques sur les murs ou de bouchons sautillants accrochés à une ficelle ? Les réponses sont dans les questions mais encore fallait-il y penser !

    5- Faites lui des massages

    Votre chat aime être caressé, ses ronronnements de satisfaction sont là pour vous l’exprimer. Sachez qu’il aime aussi être massé, tentez l’expérience lorsqu’il est sur vous et détendu. Dans ce domaine, suivez votre instinct : doux effleurements, malaxations, tapotements… Ses réactions vous guideront. Un point secret aux vertus relaxantes ? Le VG20, emprunté à l’acupuncture, se situe en haut du nez entre les oreilles. Comprimez légèrement le point et massez doucement : effet garanti !

     

     

    Rendre un chat heureux


    5 commentaires
  • chat voit-il la vie en solo ou en duo ?

    • Le chat voit-il la vie en solo ou en duo ?Photo : Shutterstock/De Jongh Photography
    ConseilsNouveau

    Il vit à nos côtés mais on le dit solitaire et indépendant. Alors pourquoi cette réputation et peut-on mettre tous les chats domestiques dans le même panier ? Pour mieux le comprendre, nous nous sommes penchés sur sa façon d'être et sur son mode de vie.

    Votre chat est indépendant ? Pas si évident que cela quand on le voit quémander de la nourriture en harcelant son maître de ronrons au creux de l’oreille ! C’est un solitaire ? Pourquoi vient-il systématiquement se poser sur le livre que vous venez d’ouvrir ou sur votre ordinateur alors que vous êtes en plein travail ? À croire que les chats d’aujourd’hui n’ont rien en commun avec ceux de nos grands-parents qui ont valu à tous les représentants de leur espèce cette réputation d’animal indépendant et solitaire !

    VOUS AVEZ DIT SOLITAIRE ?

    En réalité, en éthologie, lorsqu’on parle d’un animal solitaire, cela ne veut pas dire qu’il vit isolé des siens, comme le ferait un homme marginal, asocial, c’est-à-dire sans interaction avec sa société. Si, pour le scientifique, le chat domestique est qualifié d’espèce solitaire, c’est dans le sens où il chasse seul, que les individus ne vivent pas en groupe structuré ni organisé et qu’il n’y a pas forcément de coopération dans l’élevage et l’éducation des chatons.

    Le chat domestique, Felis catus, le plus connu est celui qui vit à nos côtés dans nos maisons et appartements. Mais en réalité, son espèce a colonisé tellement d’espaces, sous toutes les latitudes, dans des environnements si variés qu’elle regroupe des individus aux modes de vie très différents. Cela va du chat qui vit en solitaire au milieu de la forêt de Nouvelle-Zélande à celui qui se débrouille en plein coeur d’une ville comme New-York où les regroupements de chats peuvent compter plus de 2 000 sujets au km2. Certains scientifiques classifient les populations de chats domestiques en fonction de leur degré de dépendance à l’homme. Les chats harets sont les chats domestiques retournés à l’état sauvage. Ils vivent de façon autonome en chassant, mais peuvent profiter de la nourriture distribuée par les humains. Les chats errants mènent, quant à eux, une vie libre, mais commensale à l’homme, c’est-à-dire qu’ils peuvent être rattachés à un ou plusieurs foyers qui les nourrissent plus ou moins régulièrement. Les chats de compagnie sont eux rattachés à un foyer et dépendent des hommes pour leur subsistance, bien qu’on puisse les voir chasser. Malgré cette classification, il est difficile de dégager un modèle commun illustrant « le mode de vie des chats ».

    La faculté d’adaptation du chat à son milieu est due à ce que les scientifiques appellent la « plasticité comportementale ». Ce mécanisme correspond à son aptitude à modifier de façon plus ou moins durable ses comportements suite aux expériences qu’il vit. C’est en partie la raison pour laquelle il est difficile de généraliser un comportement du chat domestique car il en existe autant que de milieux occupés !

    Ce qui est certain, c’est que la domestication et la sélection opérée par l’homme ont pu soutenir et favoriser l’aptitude du chat à vivre en groupe et à tolérer ses congénères en augmentant cette fameuse « plasticité comportementale ». Ainsi, lorsque les proies sont rares et dispersées, le chat domestique chasse seul et vit sur un mode solitaire. Mais si les ressources alimentaires sont abondantes, il accepte de se regrouper, de côtoyer les siens et de les partager sans (trop) se chamailler… Attirés par les mêmes sources de nourriture, des dizaines, des centaines voire des milliers d’individus peuvent se regrouper et vivre autour de cette ressource de manière durable ou temporaire.

    Les scientifiques ont observé que la plupart du temps, ce sont les femelles et leurs jeunes qui se regroupent autour des ressources vitales, partagées dans le temps. Les mâles entiers, dont le domaine de vie est nettement plus large que celui des femelles, vadrouillent à la recherche de ces dernières… Les chats d’une même portée passeront tout ou une partie de leur vie ensemble. Certains ont des affinités particulières et les démonstrations de marques d’affection ne manquent pas : flairages, frottements nez à nez, toilettages mutuels, partage de couchage. Au sein de ces regroupements, une densité élevée de chats implique que les domaines vitaux de chacun se recoupent. Mais si les chats ne se retrouvent pas en concurrence pour avoir accès à la nourriture, les rivaux potentiels deviennent des compagnons de vie.

    HALTE AUX IDÉES REÇUES

    À ce jour, aucune étude scientifique ne prouve que les chats défendent de manière très active leurs domaines de vie. Pourtant, l’absence de transferts de femelles d’un groupe vers un autre groupe prouverait qu’elles ne tolèrent pas la présence d’étrangères. La territorialité du chat est une notion qui vaut des débats passionnés au sein de la communauté scientifique. Les chats utilisent des moyens de communication visuels et olfactifs tels que le griffage, les frottements faciaux, l’urine et les fèces. Cette communication permet, entre autres, de signaler sa présence aux indésirables afin d’éviter les rencontres.

    Mais contrairement aux idées reçues, les lieux marqués ne se situeraient pas le long de « frontières » territoriales mais plutôt en des points dispersés à l’intérieur même du domaine vital, à distance du point de vie central. Les chats ne défendraient donc pas leur territoire, mais patrouilleraient autour de ces points qu’ils marqueraient de nouveau à chaque fois que cela est nécessaire à l’intérieur de leurs domaines, aux limites souvent peu définies. D’autres chercheurs ont prouvé qu’au sein des regroupements, les chats défendaient le coeur de leur domaine vital contre l’intrusion d’étrangers. Une attitude que l’on peut retrouver lors de l’introduction d’un nouveau chat au sein de notre foyer.

    Les études sur le comportement des chats domestiques errants aident à mieux comprendre le comportement de nos chats de compagnie. Contrairement aux chats errants, nos petits compagnons ont de nombreux avantages, tels qu’un toit, de la nourriture à volonté, une protection sanitaire et pas de prédateurs. Mais cette vie « facile » a ses inconvénients comme la restriction à un espace confiné, la distribution d’un certain type d’alimentation, un accès contrôlé à l’intérieur de la maison et/ou à l’extérieur, ainsi que l’obligation de supporter des colocataires non choisis. Autant de causes parfois à l’émergence d’un mal-être chez le chat qui accepte mal ces conditions de vie.

    Si le chat n’est pas un animal compliqué à vivre, il est important de répondre à ses besoins primaires pour le rendre heureux en lui fournissant de la nourriture, des lieux de repos et un endroit pour se soulager. Ce qui implique quelques règles à suivre ! La litière doit être dans une pièce calme, facilement accessible. Les gamelles à même le sol ou en hauteur, ainsi qu’une ou plusieurs sources d’eau, selon ses besoins. Il est conseillé de tester plusieurs lieux et d’observer les réactions du chat. Les repas sont des moments importants pour lui et il est montré que c’est un des facteurs qui favorisent et soudent le lien homme-chat. Gros dormeur, il apprécie de se reposer dans un lieu calme et confortable… et aime choisir son lieu de repos, qui peut évoluer dans la journée. En lui laissant un accès à plusieurs pièces, il pourra donc satisfaire l’un de ses besoins vitaux. Enfin, une architecture d’intérieur un peu complexe lui permettra de grimper, d’observer ou de se cacher. Des aménagements simples qui permettent à ce " solitaire territorial " une cohabitation harmonieuse.

    TERRITOIRE OU DOMAINE VITAL ?
     

     

    Le chat animal solitaire ou non ?


    2 commentaires
  •  

     

    Ses yeux ont rencontrés les miens lorsqu' elle a descendu le couloir regardant fixement et avec appréhension dans les niches. J'ai senti son besoin immédiatement et savais que je devais l'aider.

     J'ai remué ma queue, non trop avec exubérance, ainsi elle n'a pas eu peur.

    Comme elle s'est arrêtée à ma niche, j'ai bloqué sa vue d'un petit accident que j'avais derrière moi dans ma cage.

    Je n'ai pas voulu qu'elle ait su que je n'avais pas été marché aujourd'hui.

    Parfois les gardiens de refuges surmenés sont trop occupés, et je n'ai pas voulu qu'elle ait pensé du mal d'eux.

    Comme elle a lu ma carte de niche j'ai espéré qu'elle ne serait pas triste de mon passé.

    J'ai seulement l'avenir pour me réjouir et chercher à fabriquer une vie différente avec quelqu'un.

    Elle est descendue sur ses genoux et m'a fait un peu de baisers.

    J'ai posé mon épaule et le côté de ma tête contre les barreaux pour la réconforter.

    Une main douce a caressé mon cou ; elle était désespérée elle avait grand besoin de compagnie.

    Une larme est tombée de sa joue et j'ai levé ma patte pour l'assurer que tout irait bien.

    Bientôt ma porte de niche s'est ouverte et son sourire était si brillant que j'ai immédiatement sauté dans ses bras.

    Je promettais de garder son coffre-fort.

    Je promettais de toujours être à ses côtés.

    Je promettais de faire tout ce que je pourrais pour ne voir que le sourire radieux et miroiter dans ses yeux.

    J'étais si chanceux qu'elle soit descendue dans mon couloir.

    Tellement plus là-bas qui n'ont pas marché dans les couloirs.

    Tellement plus aurait pu être sauvé

    Au moins je pourrais sauver celle-ci.

    J'ai sauvé un humain aujourd'hui  

     

    Adoption d'un humain

     

     


    6 commentaires
  • La Santé au Naturel!

     

    Les aliments nourrissent le corps et donnent l'énergie quotidienne nécessaire.

    Une saine alimentation est à la base d'une bonne santé
    et un élément-clé du développement de la santé humaine
    depuis la période prénatale et la petite enfance jusqu'au troisième âge.

    Une saine alimentation contribue également à réduire le risque de maladie chronique.

    Voici donc un bref résumé des propriétés que procurent les fruits et légumes
    que nous devrions consommer régulièrement.

    Ce petit lexique vous aidera à bien planifier
    vos portions quotidiennes afin de bien vous nourrir,
    tout en préservant votre santé... au naturel.

     

    Pomme

    Protège le coeur

    Prévient la constipation

    Combat la diarrhée

    Améliore la capacité des poumons

    Protège les jointures

    Abricot

    Combat le cancer

    Contrôle la tension artérielle

    Protège la vue

    Protège contre la maladie d’Alzheimer

    Ralentit le vieillissement

    Tomate

    Artichaut

    Aide la digestion

    Abaisse le cholestérol

    Protège le coeur

    Stabilise le taux de sucre dans le sang

    Protège contre la maladie du foie

    Avocat

    Combat le diabète

    Abaisse le cholestérol

    Aide à prévenir les accidents cérébro-
    vasculaires

    Contrôle la tension artérielle

    Lisse la peau

    Banane

    Protège le coeur

    Calme la toux

    Renforcit les os

    Contrôle la tension artérielle

    Combat la diarrhée

    Betterave

    Contrôle la tension artérielle

    Combat le cancer

    Renforcit les os

    Protège le coeur

    Aide à maigrir

    Bleuet

    Combat le cancer

    Protège le coeur

    Stabilise le taux de sucre dans le sang

    Améliore la mémoire

    Prévient la constipation

    Broccoli

    Renforcit les os

    Protège la vue

    Protège le coeur

    Combat le cancer

    Contrôle la tension artérielle

    Choux

    Prévient la constipation

    Aide à combattre les hémorroïdes

    Aide à maigrir

    Combat le cancer

    Protège le coeur

    Cantaloupe

    Protège la vue

    Contrôle la tension artérielle

    Abaisse le cholestérol

    Combat le cancer

    Aide le système immunitaire

    Carotte

    Prévient la constipation

    Protège la vue

    Aide à maigrir

    Combat le cancer

    Protège le coeur

    Chou-fleur

    Protège contre le cancer de la prostate

    Combat le cancer du sein

    Renforcit les os

    Aide les ecchymoses à guérir

    Protège contre les maladies du coeur

    Cerise

    Protège le coeur

    Combat le cancer

    Élimine l’insomnie

    Ralentit le vieillissement

    Protège contre la maladie d’Alzheimer

    Châtaigne

    Aide à maigrir

    Combat le cancer

    Abaisse le cholestérol

    Contrôle la tension artérielle

    Protège le coeur

    Piment rouge

    Aide la digestion

    Combat le cancer

    Soulage le mal de gorge

    Dégage les sinus

    Stimule le système immunitaire

    Figue

    Aide à maigrir

    Aide à prévenir les accidents cérébro-
    vasculaires

    Abaisse le cholestérol

    Combat le cancer

    Contrôle la tension artérielle

    Poisson

    Riche en Oméga 3

    Protège le coeur

    Améliore la mémoire

    Combat le cancer

    Aide le système immunitaire

    Lin

    Aide la digestion

    Combat le diabète

    Protège le coeur

    Bénéfique pour la santé mentale

    Stimule le système immunitaire

    Ail

    Tue les bactéries

    Combat les champignons

    Abaisse le cholestérol

    Combat le cancer

    Contrôle la tension artérielle

    Pamplemousse

    Aide à maigrir

    Aide à prévenir les accidents cérébro-
    vasculaires

    Abaisse le cholestérol

    Combat le cancer de la prostate

    Protège contre les crises de coeur

    Raisin

    Protège la vue

    Combat les pierres au rein

    Améliore la circulation sanguine

    Combat le cancer

    Protège le coeur

    Thé vert

    Aide à maigrir

    Aide à prévenir les accidents cérébro-
    vasculaires

    Tue les bactéries

    Combat le cancer

    Protège le coeur

    Miel

    Aide les blessures à guérir

    Aide la digestion

    Protège contre les ulcères

    Donne de l’énergie

    Combat les allergies

    Citron/Lime

    Combat le cancer

    Protège le coeur

    Contrôle la tension artérielle

    Lisse la peau

    Élimine le scorbut

    Mangue

    Améliore la mémoire

    Régularise la glande thyroïde

    Aide la digestion

    Combat le cancer

    Protège contre la maladie d’Alzheimer

    Champignon

    Contrôle la tension artérielle

    Abaisse le cholestérol

    Tue les bactéries

    Combat le cancer

    Renforcit les os

    Avoine

    Abaisse le cholestérol

    Combat le diabète

    Prévient la constipation

    Combat le cancer

    Lisse la peau

    Huile d'olive

    Protège le coeur

    Aide à maigrir

    Combat le diabète

    Combat le cancer

    Lisse la peau

    Oignon

    Réduit les risques de crises cardiaques

    Tue les bactéries

    Abaisse le cholestérol

    Combat le cancer

    Combat les champignons

    Orange

    Aide le système immunitaire

    Protège le coeur

    Aide la respiration

    Combat le cancer

     

    Pêche

    Prévient la constipation

    Aide à prévenir les accidents cérébro-
    vasculaires

    Aide la digestion

    Combat le cancer

    Aide à combattre les hémorroïdes

    Arachide

    Protège contre les maladies du coeur

    Aide à maigrir

    Combat le cancer de la prostate

    Abaisse le cholestérol

    Favorise les diverticulites

    Ananas

    Renforcit les os

    Soulage les symptômes du rhume

    Aide la digestion

    Élimine les verrues

    Combat la diarrhée

    Prune

    Prévient la constipation

    Ralentit le vieillissement

    Améliore la mémoire

    Abaisse le cholestérol

    Protège contre les maladies du coeur

    Riz

    Protège le coeur

    Aide à prévenir les accidents cérébro-
    vasculaires

    Combat le diabète

    Combat le cancer

    Combat les pierres au rein

    Fraise

     

    Protège le coeur

    Améliore la mémoire

    A un effet calmant

    Combat le cancer

     

    Patate douce

     

    Protège la vue

    Agit sur le moral

    Renforcit les os

    Combat le cancer

     

    Tomate

    Protège le coeur

    Aide à prévenir les accidents cérébro-
    vasculaires

    Combat le diabète

    Combat le cancer

    Combat les pierres au rein

    Noix

    Abaisse le cholestérol

    Améliore la mémoire

    Agit sur le moral

    Combat le cancer

    Protège contre les maladies du coeur

    Eau

    Aide à maigrir

    Combat les pierres au rein

    Lisse la peau

    Combat le cancer

     

    Melon d'eau

    Protège la prostate

    Aide à maigrir

    Abaisse le cholestérol

    Aide à prévenir les accidents cérébro-
    vasculaires

    Contrôle la tension artérielle

    Germe de blé

    Combat le cancer du côlon

    Prévient la constipation

    Abaisse le cholestérol

    Aide à prévenir les accidents cérébro-
    vasculaires

    Améliore la digestion

    Son

    Combat le cancer du côlon

    Prévient la constipation

    Abaisse le cholestérol

    Aide à prévenir les accidents cérébro-
    vasculaires

    Améliore la digestion

     

    BONNE JOURNÉE!

     

    La santé au naturel de chez Maya

     

     

    3 commentaires
  • Votre chat peut souffrir de stress. Une équipe de chercheurs espagnols a dévoilé une liste de solutions afin de l'aider à se sentir mieux dans son environnement.

    Tout comme les humains, les chats peuvent être victimes de stress, et les causes en sont multiples. Un chat stressé montrera des signes de troubles du comportement qu'il est assez facile de repérer. Pour aider votre animal de compagnie à se sentir mieux, il faut tout d'abord déterminer quelle est la raison de son mal-être.

    Des sources de stress multiples et variées

    Comme beaucoup d'animaux, le chat a ses petites habitudes et aime rarement être dérangé. Par exemple, il vivra plutôt mal l'arrivée d'un nouvel animal ou être humain. Le mieux est encore de faire la transition en douceur, en ne manquant pas de le réconforter souvent pour bien lui montrer qu'il n'est pas laissé de côté.

    Un manque d'activité peut également nuire à votre animal: n'hésitez pas à interagir souvent avec lui, par le biais de jeux ou tout simplement en lui montrant de l'affection. Comme chez les humains, un déménagement peut également être synonyme de stress: installez très rapidement dans votre nouveau logement des objets qui lui sont familiers.

    évidemment, inutile de vous rappeler qu'une trop forte autorité peut aussi nuire au bien-être de votre petit félin!

    Enfin, des petites attentions peuvent également participer au confort psychologique de votre chat: nettoyez sa litière régulièrement et veillez à ce que ses gamelles soient toujours remplies avec de la nourriture fraîche (évitez les restes datant de plusieurs jours!).

    Des manifestations plus ou moins évidentes

    Comment détecter les signes de stress chez votre chat? Tout d'abord, au niveau comportemental: un chat stressé montrera plus facilement de l'agressivité ou n'hésitera pas à uriner aux quatre coins de l'appartement. Il pourra également souffrir de troubles alimentaires comme l'anorexie ou la boulimie.

    Aider votre chat à retrouver la paix intérieure

    Outre les petits aménagements signalés plus haut, vous pouvez également installer des griffoirs dans votre logement et offrir des cachettes stratégiques à votre chat, telles que des arbres à chat ou des paniers.

    En cas d'urgence, n'hésitez pas à amener votre animal chez le vétérinaire, qui lui prescrira un traitement adapté!

        


    1 commentaire
  • MA PHILOSOPHIE DE VIE

    Ma philosophie de vie 

    De tous les petits bonheurs, je me réjouis!

    Sur toutes les épaules, je m'appuie!

    D'amis, je sais m'entourer!

    De ma patience, je sais donner!

    Des regards d'autrui, je fais fi!

    Je me lance dans des défis

    Mais je ne participe à aucune compétition!

    Je fais tout en fonction

    De mes capacités et de mon humeur!

    Je ne crains pas le labeur!

    Dans l'oubli, je noie mes mauvais souvenirs!

    Je ne connais pas la peur de mourir!

    De me recentrer sur moi, j'ai besoin!

    De ma santé, je prend soin!

    D'amour, mon coeur déborde!

    C'est pour cela que je suis forte!

    De générosité, je fais largesse!

    En vieillissant, j'acquière de la sagesse!

    De la nature et de ses merveilles,

    Sans cesse, je m'émerveille!

    Mon jardin secret, je cultive!

    Tous les jours, ma créativité j'active!

    Voilà les principales lignes de vie

    Que j'ai adopté pour ma survie!!!!

                                     Annie

     

    Ma philosophie de vie

     

    Très beau texte trouvé sur le net

    mais qui me plait et qui me correspond !

     

    Ma philosophie de vie


    5 commentaires
  • Charlotte a d'abord perdu son mari, « parti voir ailleurs », puis un emploi valorisant, et enfin sa santé.

    Ayant perdu le sommeil et l'appétit, elle fait l'erreur d'aller consulter un psychiatre, qui croit détecter en elle des troubles bipolaires. C'est parti pour un « rallye médical » : un médicament pour l'humeur, un autre contre l'anxiété, un autre pour le sommeil. Résultat : plus cinq kilos, des migraines, des nausées, un épuisement permanent.

    Les médecins y voient les effets du stress, et renforcent le traitement. Puis un jour, suite à une émission de télé, elle ressent le besoin de la compagnie d'un chat.

    Elle commence à nettoyer son appartement, une grande première depuis des mois…

    Sa première visite dans un refuge est la bonne. Elle revient avec un gros rouquin de trois ans, laissé pour compte pour cause de départ à l'étranger.

    « À peine arrivé, il a sauté sur le lit et s'est mis à ronronner en bavant. C'était le début d'une nouvelle vie, avec quelqu'un avec qui partager caresses, regards, instants de discussion, et des nuits, des vraies nuits entières de vrai repos bercé par son ronronnement et le pétrissage de ses papattes… ».

    À partir de ce moment, Charlotte peut diminuer les doses de ses médicaments, elle émerge la journée, et sa vie sociale prend un nouveau tour. Jusqu'à ce nouvel emploi qui signe sa guérison.

    Le chat, coach mental

     

    Le chat peut devenir notre coach mental. Il nous endurcit avec douceur…

    Le chat est entré dans les foyers en tant que protecteur des greniers à grain, pour lutter contre les rongeurs, lors des débuts de la culture des céréales. C'est donc dans le Croissant fertile, puis en Egypte et dans tout le bassin méditerranéen, que le chat fut d'abord domestiqué.

    Pour les navigateurs, la présence d'un chat dans leur vaisseau les protégeait contre les rats : c'était une assurance contre les épidémies. Ce rôle sanitaire a définitivement intégré les chats dans nos maisons, après les grandes épidémies de peste (années 1300).

    Mais cette explication purement utilitaire n'est pas suffisante : d'une part, bien d'autres animaux (chiens ratiers, furets) peuvent chasser les rongeurs ; d'autre part, le chat est devenu l'ami de l'homme, jusqu'à l'accompagner hors problèmes domestiques.

    Aujourd'hui, il n'a plus aucun rôle de gardiennage, mais il connaît un succès sans précédent : alors que le nombre de chiens diminue chaque année, le nombre de chats a augmenté de 20 % en 5 ans. Ils sont plus de 10 millions en France !

    Le chat, pour remplacer le bébé ?

     

    Selon le vétérinaire comportementaliste Joël Dehasse, le chat, même adulte, constituerait un substitut de bébé pour l'homme. Il en a le poids, les bruits, la douceur, la chaleur, le goût des caresses. Et l'homme doit lui prodiguer des soins un peu comme à un bébé.

    Le chat nous apprend à communiquer


    À noter que le miaulement du chat est réservé à l'homme. Les chats ne miaulent pas entre eux. Bien que son registre d'expression soit assez limité, l'homme apprend rapidement à faire la différence entre le « mmr » jovial de salut ou de remerciement, le « mraou » qui quémande une caresse ou son repas, le « mmrraouu » nettement plus insistant, ou la plainte « miieeou » plus ou moins rauque selon l'intensité de l'émotion.

    Par ses mimiques du visage et ses postures, il réclame des réponses, il engage le dialogue, et il oblige déjà à comprendre le parler du chat.

    Il fait intervenir ses oreilles (dressées, rabattues en arrière ou écartées), ses yeux (écartement des paupières, tension des pupilles), ses postures de jeu, de méfiance, de séduction ou d'impatience.

    Il développe ainsi une communication globale avec l'homme, d'autant mieux comprise que le maître est disponible et attentif. Certains maîtres engagent ainsi une véritable discussion, en parlant à leur chat sur un rythme qui devient musical et des intonations qui vont du plus grave au plus aigu. Quand on dit : « Ouuuuh, le gentil minet, on lui a acheté une bouaaaate d'un nouveau patééééé au thon, comme il va se régaleeeeer ! »

    On sait l'influence des comptines, à la fois sur le bébé qui écoute, les yeux fixés sur sa maman, en essayant de saisir un sens qui vient peu à peu, et sur sa mère, pour qui ces instants de partage musicaux apportent plaisir et sérénité.

    Le chat crée un lien entre les personnes

     

    Il n'y a pas que les personnes solitaires qui parlent à leur chat. Ces conversations sont bénéfiques pour tous ceux qui s'y adonnent. Dans une salle d'attente de vétérinaire, c'est un festival d'exclamations et de compliments échangés entre clients.

    Bien entendu, le chat fait jouer. Et comme dans les jeux des enfants, c'est une manière d'apprendre à vivre avec les autres. C'est au cours de jeux avec sa mère que le chaton apprend à contrôler l'intensité de la morsure, voire à l'inhiber complètement, et à rétracter ses griffes. Sinon, gare à la réaction maternelle, qui consiste à plaquer au sol le chaton indocile et à le mordiller lentement jusqu'à ce qu'il cesse tout mouvement.

    Le chat nous lèche, le chat nous caresse…

     

    Le chat recherche en permanence le contact en douceur, avec des surfaces un peu rugueuses (tronc, moquette, bas de meubles), avec ses congénères, et bien sûr avec l'homme. Ce qui tombe bien car l'homme est lui aussi à la recherche de contacts rassérénants.

    Mais dans la société humaine, les contacts physiques sont très régulés car ils ont une connotation sexuelle. Ils ne s'effectuent que selon des rituels (danse, bisou familial, accolades viriles des sportifs…) très codifiés. Seuls les enfants en bas âge et nos compagnons domestiques sont tolérés de câlins « gratuits ».

    Le chat nous permet ainsi des gestes d'affection, des élans de tendresse, qui nous sont interdits par ailleurs. Les caresses du chat à l'homme se font par léchage ou par frottage de tout son corps. N'oublions pas ce pétrissage régulier, toutes griffes rentrées, généralement accompagnées d'un ronronnement en douceur…

    Nuits câlines…

    Le chat est quasiment le seul animal accepté dans le lit de l'homme. Parce qu'il est propre, sans odeur. Parce qu'il se laisse caresser. Parce que son pelage est chaud. Et bien sûr parce que son ronronnement nous apaise et nous endort. Le chat installé, le maître du lit n'ose plus bouger, de peur de le chasser.

    Les vibrations perçues par nos récepteurs cutanés (corpuscules de Pacini) font secréter des endorphines d'action très courte (quelques minutes) mais puissantes.

    Au total, un nuage de molécules calmantes, mêlé de pulsions émotives apaisées. L'écoute du ronronnement est une véritable thérapie, dont l'effet rivalise avec bien des antidépresseurs et des somnifères !

    À votre santé !

    Jean-Marc Dupuis, avec Jean-Yves Gauchet (vétérinaire).

     

     

    http://www.vinaigreblanc.fr/files/2010/10/chat.jpg

     

     
     
     
     
     

    La chat et la santé 

     
     

     


    3 commentaires
  • NOUS DEVRIONS RESTER D’ÉTERNELS ENFANTS !
    Il n'y a que les adultes pour avoir les idées tordues ...

    1 - Nudité  
    Je conduisais avec mes trois jeunes enfants un soir d'été chaud lorsqu'une femme dans une décapotable devant nous se lève et nous salue de la main.
    Elle était complètement nue !
    J'étais encore sous le choc quand mon petit garçon de 5 ans assis sur le siège arrière dit : « Maman ! La dame ne portait pas sa ceinture de sécurité ! »

    2 - Encore de la nudité
    Un petit garçon se perd dans les couloirs d’un centre de remise en forme et se retrouve dans le vestiaire des femmes.
    Lorsqu'il est remarqué, toute la salle se met à crier, les femmes se dépêchant de se couvrir d’une serviette.
    Le petit garçon regarde tout ça avec surprise puis demande :
    « Qu’est-ce qui se passe ? Vous n'aviez jamais vu un petit garçon avant ? »
     
    3 - Vieillesse                  
    Lorsque je travaillais pour une entreprise qui livre des repas dans un foyer pour personnes âgées, j'avais l’habitude d'emmener ma petite fille de 4 ans avec moi.
    Les divers accessoires des vieillards, particulièrement les cannes, déambulateurs et fauteuils roulants l'intriguaient beaucoup.
    Un jour, je la retrouve fascinée devant un verre contenant un dentier.
    Comme je me préparais à une suite inévitable de questions, elle se tourne simplement et chuchote :
    « La petite souris ne croira jamais ça ! »

    4 - Habillement
      Une petite fille regardait ses parents s’habiller pour une soirée.
       Quand elle vit son père mettre son smoking, elle l'avertit : « Papa, tu ne devrais pas porter ce veston. »
    - « Et pourquoi pas, ma chérie ? »
    - « Parce que tu sais qu'il te donne toujours mal à la tête le lendemain matin. »

    5 - Bible
    Un petit garçon ouvre la grosse bible familiale. Il est fasciné et regarde les vieilles pages jaunies.
    Soudain, quelque chose tombe de la bible.
    Il ramasse l’objet, le regarde attentivement et voit que c'est une vieille feuille d'érable qui avait été pressée entre les pages.
    - « Maman, regarde ce que j’ai trouvé ! »
    - « Qu’as-tu trouvé là, mon chéri ? » demande sa mère.
    Avec une voix étonnée, il répond : « Je pense que c'est le sous-vêtement d'Adam. »

    6 - Bébé
    Un jour, le petit Maxime, 7 ans, demande à sa mère :
    « Pourquoi t'as un gros ventre ? »
    La mère : - « Parce que ton papa m'a donné un bébé mon chéri ! »
    Plus tard, lorsque son père revient de travailler, le gamin lui demande :
    - « C'est vrai que tu as donné un bébé à maman ? »
    - « Oui. »
    Et le petit Maxime, effondré, fait :
    - « Elle l'a mangé. »
     

     

    Mots d'enfants

     




    1 commentaire
  • Vieillir en beauté

    Vieillir en beauté, c'est vieillir avec son coeur;
    Sans remord, sans regret, sans regarder l'heure;
    Aller de l'avant, arrêter d'avoir peur;
    Car, à chaque âge, se rattache un bonheur.

    Vieillir en beauté

     
    Vieillir en beauté, c'est vieillir avec son corps;
    Le garder sain en dedans, beau en dehors.
    Ne jamais abdiquer devant un effort.
    L'âge n'a rien à voir avec la mort.

    Vieillir en beauté, c'est donner un coup de pouce
    À ceux qui se sentent perdus dans la brousse,
    Qui ne croient plus que la vie peut être douce
    Et qu'il y a toujours quelqu'un à la rescousse.
     

    Vieillir en beauté

    Vieillir en beauté, c'est vieillir positivement.
    Ne pas pleurer sur ses souvenirs d'antan.
    Être fier d'avoir les cheveux blancs, 
     
    Car, pour être heureux, on a encore le temps.  
    Vieillir en beauté, c'est vieillir avec amour,
    Savoir donner sans rien attendre en retour;
    Car, où que l'on soit, à l'aube du jour,
    Il y a quelqu'un à qui dire bonjour.
     

    Vieillir en beauté


    Vieillir en beauté, c'est vieillir avec espoir;
    Être content de soi en se couchant le soir.
    Et lorsque viendra le point de non-retour;
    Se dire qu'au fond, ce n'est qu'un au revoir.
     
     

    Vieillir en beauté

     
    Reçu par mail par un ami canadien

    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique